01 mai fête des travailleurs

Si le 1er mai rappelle la date anniversaire de la première journée culturelle des nigériens de France, JCN-PARIS-2015 organisée par l’ANRF, sachez que dans l’hexagone  cette date est pour la plupart, l'occasion d'acheter un brin de muguet, de fêter le retour du printemps, de faire le pont et de partir en week-end prolongé (suivant les années). Pour d’autres bien sûr ça sera des manifestations syndicales,  tandis que les plus chanceux eux, profitent du moment pour une bonne grasse matinée bien mérité après une longue semaine de 40H. Car, hey ben non! le 1er mai n’est pas férié qu’au Niger! c’est aussi férié en France et dans plusieurs pays au monde.

Mais d'où vient cette association abracadabrante de toutes ces festivités ? Aussi, pourquoi l'on offre du muguet ce jour-là ou comment on célèbre le 1er Mai dans d'autres pays ?

Vous trouverez sans doutes une réponse à ces questions en lisant le dossier détaillé de Linternaute.com qui explique tout sur l'histoire, les origines et les traditions du 1er mai. Sinon en résumé, dans le monde des travailleurs, cette date, commémore les grèves sanglantes débutées le 01 mai 1886 dans des usines de Chicago (USA) dont l’objectif était l’instauration de la journée de huit heures. Et c’est en hommage à ces martyrs que le 1er mai deviendra un symbole de la lutte des classes et de l’identité du monde ouvrier à partir du congrès socialiste international de Paris de 1889. Puis, en France, en 1906 ce symbole sera à l’origine des lois sur le repos hebdomadaire et des huit heures en 1919, avant de se banaliser après être devenu en 1947 un jour chômé et rémunéré.

En cette journée combien particulière pour les travailleurs, l’Association des Nigériens Résidents en France (ANRF) dresse une pensée particulière à tous ces hommes et femmes qui travaillent sans relâche de  jour comme de nuit pour payer leurs impôts et avoir une vie sociale digne. Et nous profitons de l’occasion pour  remercier tous les bénévols et contributeurs  de l'association qui sont à l’origine de toutes nos modestes actions aussi bien au Niger qu’en France.

Bonne fête à tous les travailleurs du monde entier.

Election présidentielle en France pour les étrangers

JJ-2 … Oui l’élection présidentielle en France approche à grands pas. En tant qu’étranger, de prime abord, certains d’entre nous se disent qu’ils n’ont pas le droit à la prise de décision et de ce fait l’intérêt pour ces présidentielles peut être moyen voire inexistant. Cependant, il est assez important de se tenir au fait des différents candidats aux élections car qu’on le veuille ou pas, à défaut d’autres choses, leur programme en matière d’immigration pourrait nous impacter en tant que résidents en France. Cet article n’a aucune visée propagandiste, il rassemble juste des informations qui nous concernent et qui pourraient intéresser ceux qui ont peut-être la paresse de chercher.

Pour rappel, l'élection présidentielle de 2017 aura lieu les dimanches 23 avril et 7 mai en métropole et les 22 avril et 6 mai dans plusieurs territoires hors métropole.

Elle visera à élire le président de la République française pour un mandat de cinq ans. Il s'agira de la onzième élection présidentielle de la Cinquième République et de la dixième au suffrage universel direct. Elle sera suivie par les élections législatives les 11 et 18 juin. Cette élection désignera le successeur du président de la République sortant François Hollande qui a fait le choix de ne pas se présenter à sa propre succession (fait inédit pour un président de la Cinquième République en fin de premier mandat).

Ainsi, onze candidats se présentent à ces élections présidentielles et se sont notamment prononcés ou pas sur le quota d’immigration, le droit d’asile, le droit du sol et le regroupement familiale. Nous vous en proposons un bref résumé ci-dessous et nous encourageons ceux ayant le droit de vote à se mobiliser massivement pour leur candidat.

Le programme des candidats sur l'immigration

Quelle heure fait-il à Paris ?

Depuis la nuit du samedi à dimanche 26 mars 2017 nous sommes revenus à l'heure d'été c'est à dire, à 2h du matin il fait 3h en France.
Si certains sont d'abord passés à côté de ce changement malgré les multiples rappelles des médias, la plupart se sont en tout cas demandé au moins une fois dans la journée "Mais quelle heure est-il ?" et probablement beaucoup de nigériens de France ayant des rendez-vous Skype ou téléphonique avec des compatriotes au Niger se sont trompés d'une heure sur l’horaire convenue pour cause, leur smartphone et autres gadgets connectés dont ils se servent comme horloge se sont mis à jour automatiquement sans prévenir.  

En effet la meilleure solution pour ne pas louper le changement d'heure et éviter les hésitations était encore, de consulter l'heure sur Internet. Mais faut-il aussi garder à l'esprit ce changement pour mieux tenir le cap. L'horloge ci-dessous (Paris heure d'été) est passée d'elle-même à l'heure d'été dès 2 heures du matin le dimanche 26 mars 2017. Voici l'heure qu'il est à Paris et dans le reste de la France depuis le changement d'heure, en temps réel. Bien sûr, vous pouvez constater l'écart par rapport à l'heure qu'il fait à Niamey qui elle, est équivalente à l'heure de Paris pendant l'hiver c'est à dire avant le changement.

PARIS HEURE D’ETE

(GMT+2)

PARIS HEURE D’HIVER

(GMT+1)

HEURE DE NIAMEY

(GMT+1)

Le changement d'heure implique une heure ou deux de décalage par rapport à l'heure GMT selon les périodes. Mais ce changement a beau revenir deux fois par an depuis 1976, les questions demeurent : 

 

à quelle date passe-t-on à l'heure d'été ? A quelle heure exacte la France bascule-t-elle dans le nouveau fuseau ? Quand et comment a été instauré le changement d'heure ? Pourquoi une double transition entre heure d'hiver et heure d'été ? Quelle est l'histoire du changement d'heure ?

 

En France, le premier changement d'heure a eu lieu juin 1916, en temps de guerre où l'objectif visé par cette mesure était de conserver du charbon pour l'effort de guerre en profitant de la lumière naturelle du jour.
Depuis lors, l'idée a fait son chemin et a été élargie à plusieurs pays européen par une directive de l'UE pour une question d’harmonisation en 2001. Aujourd’hui en temps de paix, l'objectif recherché à travers cette mesure est de faire mieux correspondre les horaires d'activité avec les horaires d'ensoleillement afin de limiter les dépenses d'éclairage artificiel en profitant d'une heure supplémentaire de jour en fin d'après-midi ou en soirée en été. Ainsi chaque année la période de l'heure d'été s'étale sur 7 mois, contre 5 seulement pour l'heure d'hiver. Le principe pour les deux changements demeure le même, en fonction du moment de l'année :

  • Pour le passage à l'heure d'été (changement d'heure du printemps) : le dernier dimanche de mars à 2 heures du matin, il sera 3 heures. Il faut alors avancer sa montre. La France passera au GMT+2. S'il est 17h à Paris, l'heure à Niamey serait 16h et 15h au GMT.

  • Pour le passage à l'heure d'hiver (changement d'heure de l'automne) : le dernier dimanche d'octobre à 3 heures du matin, il sera 2 heures. Il faut retarder dans ce cas sa montre. Alors, Paris et Niamey seront dans le même fuseau horaire c'est à dire GMT+1, les deux capitales aurons la même heure jusqu'au prochain changement.

De nombreux pays dans le monde n'appliquent pas le changement d'heure. Pour que le système ait un sens, il faut que des variations saisonnières de luminosité soient suffisamment importantes pour que changer d'heure soit pertinent. C'est par exemple le cas en France. A Paris, la durée entre le lever et le coucher du soleil passe ainsi de 16h10 au solstice d'été à 8h14 au solstice d'hiver. Si nous restions constamment à l'heure d'hiver, comme c'était le cas auparavant, le soleil se lèverait dès 4h47 du matin le 21 juin dans la capitale, et se coucherait dès 20h58.

AG de renouvellement du comité exécutif de l’ANRF

Le 12 mars 2017 s'est tenue en région parisienne l'assemblée général de l'association des Nigériens Résidents en France -ANRF. L'évènement a été marqué par la présence d'une forte délégation du Conseil des Nigériens de France le CONIF, du représentant de l'Union des Etudiants et Stagiaires Nigériens de France l'UESNF, d'invités de marques de la Diaspora Nigérienne de France et des membres de l'association.

Bilan moral

Les points inscrits à l'ordre du jour de l'AG étant énoncés, le président sortant Mr KOABO Mahaman-Rouffahi a pris la parole pour présenter le bilan morale des activités qu'il a conduit avec son équipe durant son mandat. Dans ce bilan figure les projets phares qui ont fait connaitre l'association à savoir la première édition de la Journée Culturelle Nigérienne ici en France - JCN-PARIS-2015, 2 éditions du Barbecue Géant, le programme Ramadan 1 million et l'accueil des nouveaux étudiants en France pour ne citer que ceux-la. L'assemblée a adopté le bilan à l'unanimité avec une voix d'abstention.

Bilan financier 

Après l'adoption du bilan moral, le Trésorier Général Adjoint sortant Mr DAHANI Abdoul Salam  a présenté a son tour le bilan financier de l'exercice qui aujourd'hui compte tenu de toutes ces activités présente un déficit de quelques centaines d'euros. L'assemblée a validé le bilan financier à l'unanimité, mais elle n'a pas manqué l'occasion de faire une  recommandation à destination des membres pour qu'ils soutiennent davantage les activités de l'association par l'acquittement   régulière de leurs cotisations.

Election du nouveau bureau

Pour l'élection du nouveau bureau, une table de séance a été mise en place pour la supervision. Cette responsabilité a été confiée aux membres du Conseil des Nigérien de France présents à l'AG. A  l'issue des votes, un nouveau bureau désormais composé de 16 membres a été élus sur la base d'un programme simple sous la présidence de Mr MOUSSA SEYBOU Ismael anciennement Secrétaire Général de l'association. Ce programme consiste d'une part à oeuvrer pour l’intégration des nigérien-ne-s en France tout en faisant la  promotion de la culture nigérienne et d'autre part mener des actions de développement et d'amélioration des conditions de vie des populations défavorisées au Niger.

L'AG a été clôturée par la remise d'un témoignage de reconnaissance pour services rendus à l'association décerné à l'équipe sortante. L'assemblée a promu également le Président sortant au poste de président d'honneur de l'association comme l'exige la tradition. Ainsi il rejoint le prestigieux club des présidents honneur de l'ANRF composé à ce jour de Mr Abdramane Issa membre fondateur, Mr Issa Sita premier président de l'ANRF,  Mr Adam Oumarou Président du CONIF et ancien président de l'ANRF.

Nous souhaitons bonne chance et pleins de succès à la nouvelle équipe.

 

 

Weekend de la Francophonie à Yèbles – Edition 2017

Nous avons le plaisir de vous annoncer la préparation de  la seconde édition du Week-End de la Francophonie qui se tiendra à Yèbles, les 25 et 26 mars 2017. En partenariat avec le Conseil Départemental de la Seine-et-Marne (77), le ministère de la culture et de nombreux partenaires privés.
Cet événement proposera à nouveau de mettre en lumière les différentes cultures représentées sur le territoire de manière vivante et ludique autour de ce qui nous unit tous : la langue française et l'ANRF prendra part à cette 2ème édition comme nous l'avons fait précédement.

En effet, comme vous le savez sans doutes, la première édition de ce grand week-end culturel organisé les 21 et 22 mars 2015 a connu un véritable succès : près de 600 familles s’étaient rassemblées sur la commune de Yèbles pour y découvrir la quarantaine de pays francophones représentés dont le Niger. l'ANRF comme a son habitude, a dignement représenté notre pays par une implication inconditionnelle de l'association qui a tenu un stand mettant en avant la diversité culturelle du Niger. Ce qui a démontré une fois de plus notre attachement aux valeurs de la Francophonie et l’amour que nous portons à nos origines nigériennes. Nous avons reçu a cette occasion au nom de tous les nigériens de France un remerciement chaleureux et des encouragamentrs du maire de Yèbles et bien sûr une invitation pour cette seconde édition.

L’événement en images

« 1 de 2 »

Remise d’un don de livres à l’université de Tahoua

Un exemple à suivre pour tous les nigériens de la Diaspora

Notre compatriote Abdoulaye Issaka de Marseille, grâce à sa ténacité, son engagement et sa volonté ferme à contribuer au développement socio-économique du Niger par l'éducation a obtenu auprès de son université un don de près de 100 000€ au profit de l'université de Tahoua.

Ci-dessous, vous trouverez l'hommage rendu par le CONIF (Conseil des Nigériens de France), que nous saluons,  à l'endroit de Mr ISSAKA Abdoulaye pour son geste exemplaire et Salutaire.

Issaka Abdoulaye, doctorant chargé d'enseignement et de travaux dirigés à l Université d'Aix-Marseille.

C'etait au total un lot de 5000 livres en droit, en économie et gestion, d'une valeur estimée à plus de 91.000€ soit 60.000000FCFA que Abdoulaye Issaka, étudiant-doctorant nigérien, en France a obtenu au près d'Aix-Marseille Université en faveur de l’Université de Tahoua.
Ce geste chevaleresque, grandiose dénote le signe d'un sens élevé de patriotisme. Notre compatriote apporte la preuve qu'avec une simple volonté et une bonne dose d'engagement on peut changer merveilleusement la vie de ses compatriotes. Il a su tout seul, répondre favorablement à toutes les exigences de l'université donataire. Il n'a ménagé aucun effort pour assurer l'acheminement du don, de la France à Tahoua: de  la mise en carton des livres, du chargement du container, de l'envoi par bateau, du transport terrestre du Bénin via Niamey  à Tahoua.


Le CoNiF apprécie particulièrement la diligence et la conscience professionnelle avec laquelle il s’est engagé pour contribuer au développement socio-économique de notre pays. Ces livres serviront plusieurs générations d'étudiants et enseignants Nigériens.

Tout en lui rendant un vibrant hommage, nous disons que la seule façon de saluer ce geste louable est de prendre le bon exemple sur lui et  dire qu'il est une référence pour les nigériens de l'étranger et ceux de l'intérieur.


Source de l'article : CoNIF

Reportage de la réception du don

Conférence internationale des jeunes francophones – Paris 2016

Conférence internationale des jeunes francophones - Paris 2016

La conférence des Jeunes Francophones annonce le XVIème sommet de la francophonie

 
 La conférence des Jeunes francophones de l’Organisation Internationale de la Francophonie s’est tenue à Paris sur le thème de l’initiative Libres Ensemble : « Croissance  partagée et développement responsable : les conditions de la stabilité du monde et de l’espace francophone ». Plus d'un  millier de participants venus des quatre coins de la planète ont pris part à l’événement.
 
A cette occasion, le Ministère français de la ville, de la jeunesse et des sports en partenariat avec le FORIM (Forum des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations) a choisi votre association l'A.N.R.F aux côtés d'autres organisations pour porter la voix de la jeunesse des Diasporas de France.
            
                 En prélude au XVIème Sommet de la Francophonie, la première conférence  des jeunes francophones a eu lieu à la Cité internationale universitaire de Paris. Pendant deux jours, soit les 26 et 27 octobre 2016.
Les participants ont partagé leur expérience, noué des liens et exprimé leurs points de vue sur les grands problèmes qui bouleversent l
eurs communautés respectives et de l’humanité en général. Atelier sur le renforcement de l’engagement citoyen; réseautage; séances de formation; validation de la Déclaration des Jeunes Francophones, tels sont les grands moments qui résument ces  deux jours.
 
 
 siteon0
 « Vous toutes et vous tous ici, représentez cette force, tant de créativité, d’appétit de vivre, d’engagement, de changement et de transformation. C’est pourquoi nous avons tenu à vous réunir pendant deux jours, ici à Paris, vous les ambassadeurs et les ambassadrices  de cette jeunesse », a lancé Madame Michaëlle Jean, la secrétaire générale de la Francophonie, dans son discours d’ouverture. Ajoutant : « J’insiste sur votre potentiel car c’est ainsi que l’organisation Internationale de la Francophonie voit la jeunesse francophone, comme un vaste ensemble de potentialités, de chances, d’opportunités, et non comme un problème ».
 
L’ancienne gouverneure générale du canada a ainsi renouvelé l’engagement de la Francophonie, à travers son plan d’action, à prendre en considération les préoccupations  de la jeunesse francophone dans le contexte du monde actuel. 
                  
Au cours du XVIème sommet, la Déclaration des Jeunes Francophones sera soumise aux chefs d’Etats issus des pays membres de la Francophonie.
 
«  Promotion d’une croissance responsable et partagée, encourager le dialogue des cultures et soutenir des projets basés sur l’économie verte et le développement durable, voilà les grands axes du document »,
 
a indiqué Talix, un jeune haïtien, membre du comité de rédaction de la déclaration des jeunes francophones. Ce dernier fait partie de la délégation officielle qui représentera Haïti dans le prochain sommet de la francophonie qui se tiendra les 26 et 27 novembre 2016 à Antananarivo (Madagascar).
 
« Libres Ensemble » est une initiative de l’actuelle secrétaire générale de la Francophonie. Elle a été formalisée lors de la conférence ministérielle de la francophonie (CMF) en octobre 2015 en Arménie. Ce projet appelle toute la communauté internationale à se mobiliser en vue de permettre aux jeunes  de s’exprimer et de s’engager au service du vivre ensemble.  
 
                                             
 Roukaiyatou ALI HAMANI 
Membre du parlement francophone des jeunes PFJ. 
 

Tout sur les logements étudiants du secteur privé!

Ce type d'hébergement vous offre plus de choix du lieu et du type de logement. Le plus souvent situé dans les centres urbains, il permet par exemple, de bénéficier de l’animation et des loisirs du centre-ville. Il conviendra à des étudiants suffisamment autonomes et favorise une bonne intégration sociale.

La location d’un logement dans le parc privé, se fait soit directement auprès d’un particulier, soit par l’intermédiaire de professionnels, les agences immobilières. Pour la location via les agences immobilières il faudrait prévoir les frais d’agence en plus de la caution et d'éventuels frais selon les cas.

Si vous louez par l’intermédiaire d’une agence immobilière, vous devrez verser des honoraires d’un montant égal à un peu moins d’un mois de loyer. Les logements peuvent être loués vides ou meublés. Il sera en général difficile, voire impossible, à moins d’avoir un contact sur place, de trouver une location de ce type avant votre arrivée en Francwelcome-deske.

 

Cependant, une fois sur place, il est possible de bénéficier d’une aide dans votre recherche auprès du service d’hébergement de votre établissement ou des services d’accueil des étudiants existant dans de nombreuses villes universitaires à l’image du welcome desk de toulouse.

Vous devrez en général signer un contrat de location d’une durée d’un an. Il est cependant possible de quitter le logement avant l’échéance du contrat, à condition de donner un préavis de trois mois pour une location vide ou d’un mois pour une location meublée.

L’obligation de trouver une garantie solidaire est souvent problématique. Dans certaines villes ou régions, des institutions ou des autorités locales ont mis en place des dispositifs qui se substituent à cette garantie tel que la Caution Locative Étudiante (CLE).

logo_cle_2014

Pour les coûts des logements dans le privé, il est important de s’informer à l’avance. En effet selon les cas, divers charges (consommation d’électricité,  de l’eau, du gaz ou encore la taxe d’habitation)  sont comprises ou pas dans le loyer en fonction du logement.

Il est possible de trouver des annonces de particuliers auprès du service d’hébergement de votre établissement, du service d’accueil des étudiants internationaux de la ville ou du CROUS. De même, Internet reste un outil à privilégier dans des situations de ce genre.

- https://www.lokaviz.fr/
- http://www.seloger.com
- http://www.pap.fr
- https://www.leboncoin.fr/

N-B : La recherche dans le secteur privé ne met pas à l’abri des arnaques. Il est impératif de se méfier des offres trop alléchantes. Ne jamais verser d’acompte par mandat ou tout autre mode de paiement avant la signature du bail. N’hésitez surtout pas à  demander conseil

Mariama MAROU ALZOUMA

Tout sur les logements étudiants / CROUS!

Vous venez d’arriver en France et vous vous demandez comment faire pour vous trouver un logement ? Pas de panique, voici différentes astuces pour y parvenir.

Avant de commencer votre recherche, il est nécessaire de déterminer, en fonction de vos moyens financiers, de la durée de votre séjour et du type d’études choisi, vers quel type d'hébergement vous souhaitez vous orienter.

LES RESIDENCES UNIVERSITAIRES (QU'ON APPELLE EN FRANCE CITES-U) SONT GEREES PAR DES ORGANISMES PUBLICS.

crous1

En France, ce sont des organismes publics, les CROUS (Centres Régionaux des Œuvres universitaires et Scolaires) qui gèrent des résidences universitaires.  Elles peuvent être situées sur les campus ou en ville, les logements sont attribués selon des critères sociaux très stricts.

Les résidences des CROUS sont de loin la formule d’hébergement la plus économique : les loyers mensuels varient entre 150 - 200€ euros pour une chambre simple 350 - 420€ euros pour un studio. 

Une chambre universitaire meublée a une surface d'environ 9m² avec lit et rangements. Les locaux (sanitaires, cuisinettes, salles de travail), sont collectifs. A noter que dans certains chambre dites "rénovées", il y a une petite salle de bain individuelle. Sachez aussi qu'elles ouvrent droit à l'allocation de logement social, l'ALS. Un studio, ou logement conventionnée, en résidence du CROUS peut être un T1, T1bis de 21 à 31 m² ou un T2. Chaque appartement possède ses cuisinette et sanitaire. 

Ces logements sont en nombre relativement limité et attribués en priorité aux étudiants boursiers du gouvernement français. 

De nombreuses universités ont par ailleurs des accords avec les CROUS permettant de réserver des chambres pour les étudiants étrangers participant à des programmes d’échange ou de coopération. Certains établissements réservent également des chambres pour des étudiants internationaux inscrits en deuxième année de Master ou en Doctorat. Si vous êtes dans l’un de ces cas, renseignez-vous auprès de votre établissement ou de l’organisme gestionnaire de votre bourse.

Dans tous les autres cas, vos chances d’obtenir un logement en résidence CROUS sont limitées. Vous pouvez cependant déposer une demande auprès du CROUS avant même votre arrivée, des désistements se produisant parfois en cours d’année.

Pour tout dossier de logement, dans les résidences universitaires ces éléments sont à prendre en compte :

Loyer : 150 à 420 euros par mois selon le type de logement.

La caution : C’est en général l’équivalent d'un mois de loyer.

La Garantie solidaire : Il s’agit d'une personne morale ou physique résidant dans l’Union européenne et justifiant de ressources suffisantes, qui se portera garant de votre contrat de location.

L’hébergement temporaire ou de courte durée : est très difficile voir impossible car le contrat de location est sur plusieurs mois selon les cas. Une exception est faite pendant l’été ou en cas de mobilité académique (déplacement pour un stage par exemple).

Réservation à distance : Oui. Il est possible de préparer son dossier de CROUS et de l’envoyer avant même de venir en France. celà aura pour avantage d’écourter les délais de traitements et maximiser ses chances.

Aide au logement étudiant (ALE) : possible au cas par cas, mais parfois les délais peuvent être de plusieurs mois avant d'en bénéficier surtout dans les grandes villes comme Paris.

Pour trouver un logement au sein du CROUS, il faudrait se référer au CROUS de la ville d’accueil. Par exemple si votre ville de destination est Marseille, le site du crous de Marseille est  : http://www.crous-aix-marseille.fr/logements/    il est aussi possible de passer par certains sites partenaires telques https://www.lokaviz.fr/ pour tous les rengnements locatifs.

Accueil des nouveaux étudiants Edition 2016

Madame, Monsieur,

Vu le succès de l'accueil des nouveaux étudiants en France que nous avons co-organisé l'année passée, nous souhaitons cette année rééditer l'expérience en associant les concernés eux-mêmes. En effet, qui connaît mieux la situation des étudiants nouvellement arrivés en France que les étudiants eux-mêmes? 

C'est de ce constat qu'est né le partenariat entre l'Association des nigériens résidents en France (ANRF) et l'Union des Étudiants et Stagiaires Nigériens de France (UESNF) avec l’appui de nombreux volontaires, afin de garantir une meilleure efficacité de l'édition 2016 de l'accueil des nouveaux étudiants en France.

Service d’accueil

Ce service d’accueil se décline en plusieurs points :

·         Mise à disposition d'information pratiques avant l'arrivée en France,

·         Accueil à l'aéroport ou dans les gares,

·         Transport de l'aéroport vers le lieu de transit ou de destination,

·         Hébergement temporaire et aide à la recherche de logement,

·     Conseils et assistance pour les formalités administratives, et pour une meilleure insertion académique et/ou professionnels en France.

Une plateforme d'inscription dédiée à cet accueil a été mise en place et accessible via le lien ci-dessous :
https://www.assoconnect.com/anrf/billetterie/offre/53384-k-accueil-des-nouveaux-etudiants-par-lanrf

Nous en appelons à toutes les bonnes volontés à soutenir cette action afin de faciliter l'arrivée, l'installation et l'intégration des nouveaux étudiants Nigériens en France.

 
Le Comité d'accueil des nouveaux étudiants.