L’Arbre sans fruit de la cinéaste nigérienne Aïcha Macky à l’IMA

Diffusion
mardi 20 juin 2017
A 19H

 IMA
 
1 Rue des Fossés Saint-Bernard, 75005 Paris

Plein tarif : 5 €
Tarif réduit : 3 €
Acheter un billet

Le Niger est à l’honneur à l’Institut du monde arabe de Paris

Dans le cadre de l’exposition « Trésors de l’Islam en Afrique, de Tombouctou à Zanzibar » (14 avril 2017 - 30 juillet 2017), l’Institut du monde arabe de Paris met à l’honneur des sociétés fortes de treize siècles d’échanges culturels et spirituels avec le Maghreb et le Moyen- Orient. Archéologie, architecture, patrimoine immatériel, art contemporain... : c'est une première qui réunit sur 1 100 m2 près de 300 œuvres multidisciplinaires pour témoigner de la richesse artistique et culturelle de la pratique de l’islam en Afrique subsaharienne. C'est dans ce cadre que le Niger est mis à l'honneur avec le film L’Arbre sans fruit de la cinéaste nigérienne Aïcha El Hadj Macky, qui tente de situer via son oeuvre, la place de la femme au Niger lorsqu'elle doit faire face à l’infertilité.

Synopsis

Mariée et sans enfant, Aïcha se trouve dans une situation « hors-norme » dans son pays. Mais au Niger comme partout dans le monde, il y a des problèmes d’infertilité. À partir de son histoire personnelle, adressant ses questionnements à sa maman disparue en couche, la réalisatrice explore avec délicatesse les souffrances cachées des femmes et brise les tabous.
Le spectateur chemine ainsi aux côtés de Aïcha au Niger, une femme parmi les mères...

Réserver un billet

Biographie

Née le 8 janvier 1982 à Zinder au Niger, Aïcha El Hadj Macky obtient une maîtrise de sociologie de l’Université Abdou Moumouni de Niamey.

En 2011, elle réalise son premier court métrage, Moi et ma maigreur, qui questionne la perception du corps « maigre » et le lien que fait la société avec les maladies telles que le sida. En 2013, elle obtient un Master I en Audiovisuel et Documentaire de création puis un Master II en Réalisation Documentaire de Création à L'Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal en 2013 avec son film, Savoir faire le lit, qui interroge les tabous et les non-dits autour de la question de l'éducation sexuelle entre mère/fille au Niger. Elle poursuit sa formation par des stages successivement au sein de Contrechamps et de Maggia Images, en travaillant comme assistante sur de nombreux films de fiction et de documentaire parmi lesquels Une journée avec Alhousseini de Idi Nouhou.

L’Arbre sans fruit est son premier long métrage documentaire.

01 mai fête des travailleurs

Si le 1er mai rappelle la date anniversaire de la première journée culturelle des nigériens de France, JCN-PARIS-2015 organisée par l’ANRF, sachez que dans l’hexagone  cette date est pour la plupart, l'occasion d'acheter un brin de muguet, de fêter le retour du printemps, de faire le pont et de partir en week-end prolongé (suivant les années). Pour d’autres bien sûr ça sera des manifestations syndicales,  tandis que les plus chanceux eux, profitent du moment pour une bonne grasse matinée bien mérité après une longue semaine de 40H. Car, hey ben non! le 1er mai n’est pas férié qu’au Niger! c’est aussi férié en France et dans plusieurs pays au monde.

Mais d'où vient cette association abracadabrante de toutes ces festivités ? Aussi, pourquoi l'on offre du muguet ce jour-là ou comment on célèbre le 1er Mai dans d'autres pays ?

Vous trouverez sans doutes une réponse à ces questions en lisant le dossier détaillé de Linternaute.com qui explique tout sur l'histoire, les origines et les traditions du 1er mai. Sinon en résumé, dans le monde des travailleurs, cette date, commémore les grèves sanglantes débutées le 01 mai 1886 dans des usines de Chicago (USA) dont l’objectif était l’instauration de la journée de huit heures. Et c’est en hommage à ces martyrs que le 1er mai deviendra un symbole de la lutte des classes et de l’identité du monde ouvrier à partir du congrès socialiste international de Paris de 1889. Puis, en France, en 1906 ce symbole sera à l’origine des lois sur le repos hebdomadaire et des huit heures en 1919, avant de se banaliser après être devenu en 1947 un jour chômé et rémunéré.

En cette journée combien particulière pour les travailleurs, l’Association des Nigériens Résidents en France (ANRF) dresse une pensée particulière à tous ces hommes et femmes qui travaillent sans relâche de  jour comme de nuit pour payer leurs impôts et avoir une vie sociale digne. Et nous profitons de l’occasion pour  remercier tous les bénévols et contributeurs  de l'association qui sont à l’origine de toutes nos modestes actions aussi bien au Niger qu’en France.

Bonne fête à tous les travailleurs du monde entier.

Quelle heure fait-il à Paris ?

Depuis la nuit du samedi à dimanche 26 mars 2017 nous sommes revenus à l'heure d'été c'est à dire, à 2h du matin il fait 3h en France.
Si certains sont d'abord passés à côté de ce changement malgré les multiples rappelles des médias, la plupart se sont en tout cas demandé au moins une fois dans la journée "Mais quelle heure est-il ?" et probablement beaucoup de nigériens de France ayant des rendez-vous Skype ou téléphonique avec des compatriotes au Niger se sont trompés d'une heure sur l’horaire convenue pour cause, leur smartphone et autres gadgets connectés dont ils se servent comme horloge se sont mis à jour automatiquement sans prévenir.  

En effet la meilleure solution pour ne pas louper le changement d'heure et éviter les hésitations était encore, de consulter l'heure sur Internet. Mais faut-il aussi garder à l'esprit ce changement pour mieux tenir le cap. L'horloge ci-dessous (Paris heure d'été) est passée d'elle-même à l'heure d'été dès 2 heures du matin le dimanche 26 mars 2017. Voici l'heure qu'il est à Paris et dans le reste de la France depuis le changement d'heure, en temps réel. Bien sûr, vous pouvez constater l'écart par rapport à l'heure qu'il fait à Niamey qui elle, est équivalente à l'heure de Paris pendant l'hiver c'est à dire avant le changement.

PARIS HEURE D’ETE

(GMT+2)

PARIS HEURE D’HIVER

(GMT+1)

HEURE DE NIAMEY

(GMT+1)

Le changement d'heure implique une heure ou deux de décalage par rapport à l'heure GMT selon les périodes. Mais ce changement a beau revenir deux fois par an depuis 1976, les questions demeurent : 

 

à quelle date passe-t-on à l'heure d'été ? A quelle heure exacte la France bascule-t-elle dans le nouveau fuseau ? Quand et comment a été instauré le changement d'heure ? Pourquoi une double transition entre heure d'hiver et heure d'été ? Quelle est l'histoire du changement d'heure ?

 

En France, le premier changement d'heure a eu lieu juin 1916, en temps de guerre où l'objectif visé par cette mesure était de conserver du charbon pour l'effort de guerre en profitant de la lumière naturelle du jour.
Depuis lors, l'idée a fait son chemin et a été élargie à plusieurs pays européen par une directive de l'UE pour une question d’harmonisation en 2001. Aujourd’hui en temps de paix, l'objectif recherché à travers cette mesure est de faire mieux correspondre les horaires d'activité avec les horaires d'ensoleillement afin de limiter les dépenses d'éclairage artificiel en profitant d'une heure supplémentaire de jour en fin d'après-midi ou en soirée en été. Ainsi chaque année la période de l'heure d'été s'étale sur 7 mois, contre 5 seulement pour l'heure d'hiver. Le principe pour les deux changements demeure le même, en fonction du moment de l'année :

  • Pour le passage à l'heure d'été (changement d'heure du printemps) : le dernier dimanche de mars à 2 heures du matin, il sera 3 heures. Il faut alors avancer sa montre. La France passera au GMT+2. S'il est 17h à Paris, l'heure à Niamey serait 16h et 15h au GMT.

  • Pour le passage à l'heure d'hiver (changement d'heure de l'automne) : le dernier dimanche d'octobre à 3 heures du matin, il sera 2 heures. Il faut retarder dans ce cas sa montre. Alors, Paris et Niamey seront dans le même fuseau horaire c'est à dire GMT+1, les deux capitales aurons la même heure jusqu'au prochain changement.

De nombreux pays dans le monde n'appliquent pas le changement d'heure. Pour que le système ait un sens, il faut que des variations saisonnières de luminosité soient suffisamment importantes pour que changer d'heure soit pertinent. C'est par exemple le cas en France. A Paris, la durée entre le lever et le coucher du soleil passe ainsi de 16h10 au solstice d'été à 8h14 au solstice d'hiver. Si nous restions constamment à l'heure d'hiver, comme c'était le cas auparavant, le soleil se lèverait dès 4h47 du matin le 21 juin dans la capitale, et se coucherait dès 20h58.

AG de renouvellement du comité exécutif de l’ANRF

Le 12 mars 2017 s'est tenue en région parisienne l'assemblée général de l'association des Nigériens Résidents en France -ANRF. L'évènement a été marqué par la présence d'une forte délégation du Conseil des Nigériens de France le CONIF, du représentant de l'Union des Etudiants et Stagiaires Nigériens de France l'UESNF, d'invités de marques de la Diaspora Nigérienne de France et des membres de l'association.

Bilan moral

Les points inscrits à l'ordre du jour de l'AG étant énoncés, le président sortant Mr KOABO Mahaman-Rouffahi a pris la parole pour présenter le bilan morale des activités qu'il a conduit avec son équipe durant son mandat. Dans ce bilan figure les projets phares qui ont fait connaitre l'association à savoir la première édition de la Journée Culturelle Nigérienne ici en France - JCN-PARIS-2015, 2 éditions du Barbecue Géant, le programme Ramadan 1 million et l'accueil des nouveaux étudiants en France pour ne citer que ceux-la. L'assemblée a adopté le bilan à l'unanimité avec une voix d'abstention.

Bilan financier 

Après l'adoption du bilan moral, le Trésorier Général Adjoint sortant Mr DAHANI Abdoul Salam  a présenté a son tour le bilan financier de l'exercice qui aujourd'hui compte tenu de toutes ces activités présente un déficit de quelques centaines d'euros. L'assemblée a validé le bilan financier à l'unanimité, mais elle n'a pas manqué l'occasion de faire une  recommandation à destination des membres pour qu'ils soutiennent davantage les activités de l'association par l'acquittement   régulière de leurs cotisations.

Election du nouveau bureau

Pour l'élection du nouveau bureau, une table de séance a été mise en place pour la supervision. Cette responsabilité a été confiée aux membres du Conseil des Nigérien de France présents à l'AG. A  l'issue des votes, un nouveau bureau désormais composé de 16 membres a été élus sur la base d'un programme simple sous la présidence de Mr MOUSSA SEYBOU Ismael anciennement Secrétaire Général de l'association. Ce programme consiste d'une part à oeuvrer pour l’intégration des nigérien-ne-s en France tout en faisant la  promotion de la culture nigérienne et d'autre part mener des actions de développement et d'amélioration des conditions de vie des populations défavorisées au Niger.

L'AG a été clôturée par la remise d'un témoignage de reconnaissance pour services rendus à l'association décerné à l'équipe sortante. L'assemblée a promu également le Président sortant au poste de président d'honneur de l'association comme l'exige la tradition. Ainsi il rejoint le prestigieux club des présidents honneur de l'ANRF composé à ce jour de Mr Abdramane Issa membre fondateur, Mr Issa Sita premier président de l'ANRF,  Mr Adam Oumarou Président du CONIF et ancien président de l'ANRF.

Nous souhaitons bonne chance et pleins de succès à la nouvelle équipe.

 

 

Remise d’un don de livres à l’université de Tahoua

Un exemple à suivre pour tous les nigériens de la Diaspora

Notre compatriote Abdoulaye Issaka de Marseille, grâce à sa ténacité, son engagement et sa volonté ferme à contribuer au développement socio-économique du Niger par l'éducation a obtenu auprès de son université un don de près de 100 000€ au profit de l'université de Tahoua.

Ci-dessous, vous trouverez l'hommage rendu par le CONIF (Conseil des Nigériens de France), que nous saluons,  à l'endroit de Mr ISSAKA Abdoulaye pour son geste exemplaire et Salutaire.

Issaka Abdoulaye, doctorant chargé d'enseignement et de travaux dirigés à l Université d'Aix-Marseille.

C'etait au total un lot de 5000 livres en droit, en économie et gestion, d'une valeur estimée à plus de 91.000€ soit 60.000000FCFA que Abdoulaye Issaka, étudiant-doctorant nigérien, en France a obtenu au près d'Aix-Marseille Université en faveur de l’Université de Tahoua.
Ce geste chevaleresque, grandiose dénote le signe d'un sens élevé de patriotisme. Notre compatriote apporte la preuve qu'avec une simple volonté et une bonne dose d'engagement on peut changer merveilleusement la vie de ses compatriotes. Il a su tout seul, répondre favorablement à toutes les exigences de l'université donataire. Il n'a ménagé aucun effort pour assurer l'acheminement du don, de la France à Tahoua: de  la mise en carton des livres, du chargement du container, de l'envoi par bateau, du transport terrestre du Bénin via Niamey  à Tahoua.


Le CoNiF apprécie particulièrement la diligence et la conscience professionnelle avec laquelle il s’est engagé pour contribuer au développement socio-économique de notre pays. Ces livres serviront plusieurs générations d'étudiants et enseignants Nigériens.

Tout en lui rendant un vibrant hommage, nous disons que la seule façon de saluer ce geste louable est de prendre le bon exemple sur lui et  dire qu'il est une référence pour les nigériens de l'étranger et ceux de l'intérieur.


Source de l'article : CoNIF

Reportage de la réception du don

RAMADAN 1 MILLION

"Ramadan 1 Million" est un programme qui a pour objectif en ce mois béni de Ramadan 2016 de fournir 1 Million de repas aux personnes démunies sur toute l'étendue du territoire nigérien. Comme nous le savons, beaucoup de nos frères et sœurs nigériens rencontrent malheureusement des difficultés pour rompre convenablement le jeûne. Cette initiative s’appuie sur de nombreuses personnes motivées un peu partout à travers le monde.

Mettre un morceau de pain dans la bouche de nos frères, sœurs et enfants nigériens afin de les nourrir en ce mois béni de Ramadan serait non seulement un acte honorable mais aussi une marque de grande solidarité pour nous, membres de la diaspora.

Dans ce cadre, nous lançons un appel à tous les nigériens et amis du Niger résidant en France à se mobiliser pour effectuer un don dans la limite de leur possibilité.
Grâce à notre partenariat avec la société Airwell et l’AON (association des orphelins de Niamey), nous sommes en mesure de vous délivrer des reçus fiscaux qui vous permettront de bénéficier de réductions d’impôt équivalent à 66% du montant de votre don.

Avec l'argent récolté, nous allons nous appuyer sur des relais locaux : ONG groupement des soeurs Ibadourahamane (GSI), la chaine de l’espoir, des bénévoles qui sont déjà à pied d’œuvre pour assurer le succès de ce programme.

N'hésitez pas à nous faire part de vos suggestions et remarques pour faire de cette opération une réussite collective in cha Allah.

Comment participer financièrement à l’opération Ramadan 1 Million?

* Vous avez la possibilité d’apporter votre contribution via la plateforme de paiement sécurisé mise en place : https://www.leetchi.com/c/solidarite-de-les-nigeriens-demunis 

* Par Virement sur le compte FR67 2004 1010 0523 0111 2D02 622 avec le libéllé "R1M-2016".

* Pour les dons par chèques, vous pouvez les envoyer à l’ordre de l’AON au 5 rue de Chatou 78800 HOUILLES.

* Soyez généreux et nombreux à nous soutenir !

Des repas seront distribués dans les hôpitaux, orphelinats... et des kits seront distribués aux familles démunies. Le prix moyen d’un repas est estimé à 3 Euros et le prix d’un kit familial (5Kg de riz+5Kg de sucre+5L d’huile) est estimé à 23 Euros. Faites un DON de 5, 10, 20, 50, 100, 500 euros ou tout autre montant. Les montants collectés feront l'objet d'une publication régulière sur la page Facebook de l’initiative : https://www.facebook.com/groups/591285534364771/

Nous vous souhaitons un agréable ramadan et profitons de l'occasion pour rendre un vibrant hommage à nos FDS qui luttent vaillamment contre Boko Haram. En ce moi béni prions pour le repos des âmes des soldats morts sur le champ d'honneur pour garantir la paix de notre pays.

Le President de l'A.N.R.F

Commémoration de la fête du 3 Aôut / Barbercue Géant 2nd édition

A l’occasion du 55ème anniversaire de l'indépendance du Niger, l'Association des Nigériens Résidents en France (ANRF) en collaboration avec le Conseil des Nigériens de France (CONIF) a organisé son traditionnel barbecue géant le Dimanche 02 Août 2015 à la base de loisir de Cergy (Île-de-France), France. (Ci-dessous la Photo de famille du barbecue géant édition 2015 à la base de loisir de Cergy)

( Photo de famille du barbecue géant édition 2015 à la base de loisir de Cergy)

Cette 2nd édition qui a vu la participation de plus de 260 personnes, toute génération confondue, a été marquée par la présence de l’Ambassadeur du Niger en France son Excellence Mr Abderahamane MAYAKI, du Pr Abdoulaye MOHAMADOU Dircab du Ministère des affaires étrangères du Niger, et du styliste international nigérien  Mr Seidnaly SIDHAMED dit Alphadi.  Leur participation à cette édition a donné plus d’éclat à la rencontre. C’est une ambiance citoyenne coloriée à la nigérienne  qui a dominé tout au long de la journée.  Après un apéritif, les merguez et les brochettes ont rempli  les assiettes pour le plus grand plaisir des convives.
Cet événement s'inscrit notamment dans les objectifs de l'ANRF qui visent entre autre à favoriser l'échange, l'intégration et la cohésion social entre les nigériens résidents en France.

Rendez-vous en août 2016 pour un moment convivial et gourmand !!!

Reportage des moments forts de la journée

Bilan de la campagne de vaccination contre la méningite – 2ème vague

Chers compatriotes, chers amis du Niger,

En Juin dernier, vous avez soutenu la deuxième vague de notre action «Dans la lutte contre la méningite au Niger» en nous adressant vos dons. Nous tenons à vous remercier pour votre générosité et votre solidarité pour cette cause noble en vue de sauver des vies de nos frères et sœurs du Niger.

Grâce à vos dons, et le reliquat de la première campagne de vaccination, nous avons collecté près 360€ (236 075 francs cfa).
Cette somme a été utilisée pour l'acquisition de 40 doses de vaccins que nous avons offertes en don au nom des nigériens résidents en France au centre de dépistage anonyme et volontaire (Cedav) le 04/08/2015 à Niamey. L'opération a été conduite par notre correspondant sur place Mr Souleymane GONDA qui nous remercions sincèrement pour son engagement dans cette cause noble.

Vous trouvez en pièce jointe, l'attestation de remise don.

Au nom de toute l’équipe nous vous remercions chaleureusement de votre participation.

Bilan de la campagne de vaccination de la Méningite

Merci pour vos dons ! 
Bilan de la campagne de vaccination de la Méningite

 

Chers Compatriotes, chers amis du Niger,

Vous avez récemment soutenu notre action «Dans la lutte contre la méningite au Niger » en nous adressant un don. Nous tenons à vous remercier pour votre générosité et votre solidarité pour cette cause noble en vue de sauver la vie de nos frères et sœurs du Niger.

Grâce à vous, nous avons collecté 1500 euros sur la cagnotte mise en ligne sur Leetchi et 230 euros le jour de la journée culturelle nigérienne du 1er mai 2015 à Paris soit un total de 1730 euros.

Grace à votre contribution nous avons pu nous procurer 150 vaccins à l’ONPPC du Niger pour un montant de 936 000 FCA soit 1426 Euros. Pour mener à bien l’opération, nous avons sollicité du personnel qualifié local que nous avons indemnisé à hauteur de 500 Fcfa par vaccination, matériel inclus (gants, seringues, coton, désinfectant), soit un total de 75 000 fcfa (115€). Nous avons pris en charge les frais de carburant  du journaliste de la Radio Télévision Bonferey pour relayer l’événement sur la télévision Nigérienne, des impressions de bâches, et autre charges annexe.  A ce jour il reste un reliquat de 40.000 fcfa soit environ 60€. Cette somme sera mobilisée dans le cadre d'une opération future car l'épidémie continue à sévir (8230 cas et 541 décès). Dans la mesure du possible continuons tous ensemble la mobilisationcontre cette épidémie.

https://www.leetchi.com/c/solidarite-de-la-population-nigerienne-nayant-pas-acces-au-vaccin

L’opération qui s’est déroulée le Mardi 26 mai 2015dans le quartier Rive droite ‘HARO BANDA’ était un grand succès et a permis de vacciner 150 enfants vulnérables âgés de 0 à 5 ans. La vaccination a été pilotée par Dr Djamila  Ferdjani, intervenant pour le compte de l’association ‘Pour une justice sociale’ à qui nous avons confié la mise en œuvre de cette campagne de vaccination. Nous tenons à remercier cette association dont les membres sont intervenus bénévolement. Ils ont également assuré leur propre déplacement ainsi que le transport du matériel et des vaccins.

Pour illustrer le travail qui a été conduit grâce à votre appui, vous trouverez ci-après, une vidéo, quelques photos de l’opération ainsi que la liste des donateurs.
 

 
Cette action a été menée par un groupe de volontaires nigériens en France et au Niger dont voici la liste :
 
  • Majid MATY, Vice President de l'ANRF
  • AbdoulKader OUMAROU ELHADJI : Sécrétaire chargé de la communication de l'ANRF.

  • Labaran CHAIBOU, Bénévole France
  • Souleymane GONDA, Bénévole Niger
  • Fati NZI-HASSANE, Bénévole France, et Présidente de l'ONG OSE-NIGER

  • MOUSSA SEYBOU Ismael,  Délégué régional CONIF île-de-france et Secrétaire Général de l'ANRF

  • Dr Djamila FERDJANI, Bénévole Niger et membre de l’association ‘Pour une Justice Sociale

 

Au nom de toute l’équipe nous vous remercions chaleureusement de votre participation.
 
Chargé de la communication, ANRF

Bienvenue à l’A.N.R.F !

L’ANRF est une association dynamique,qui par ses actions, est aujourd’hui connue en France et à l’étranger. Cette visibilité est le fruit du travail acharné de ses membres et le soutien de la diaspora nigérienne de France dans toutes les activités entreprises. Notre travail est de préserver ce dynamisme en menant des actions de cohésion de la diaspora, de solidarité et développement vers le Niger. Pour cela nous avons besoin de votre soutien. Chacun fait un pas et tout le monde avance.
 Le président!